Ensemble, continuons de faire bouger nos résidents !

Publiée le 16/02/2021

La Résidence Les Pomerelles propose plusieurs ateliers de motricité (Gym douce, motricité & équilibre, parcours d’équilibre, renforcement musculaire & assouplissement,…) encadrés par notre éducateur en activité physique adaptée (EAPA) ainsi que notre ergothérapeute.

Avec l’atelier motricité & équilibre, nous permettons aux résidents de mobiliser leurs membres supérieurs et inférieurs par le travail de renforcement musculaire. Les thèmes des séances sont variés et s’adressent à différents publics (résidents en fauteuil roulant, marchant avec une canne/déambulateur ou encore marchant sans aide technique).

Pendant cette séance, nous avons décidé de réaliser une séance assise axée sur la coordination et la motricité fine. Les exercices proposés sont à base de mémorisation, de dissociation segmentaire (dissocier le haut du corps et le bas du corps) de changement de plan et de latéralité (haut/bas, droite/gauche), avec ou sans matériel.

Les exercices de coordination sont liés avec la stimulation de l’équilibre corporel, il est donc important de préserver ses capacités d’équilibre après 60 ans afin de diminuer le risque de chute accidentelle. L’activité physique est un bon moyen d’entretenir mais également de développer la coordination en intégrant de nouveaux mouvements ainsi que de nouvelles phases motrices utiles dans la vie de tous les jours.

La motricité fine correspond à l'exécution de gestes précis et coordonnés : saisir un objet, lancer, écrire, dessiner,... Son acquisition mobilise principalement les mains et les doigts, le sens du toucher et la coordination avec les yeux. Stimuler la motricité fine des seniors et personnes âgées est important afin qu'ils puissent continuer à réaliser les gestes minutieux du quotidien et préserver leur autonomie.

À tout âge, une activité physique régulière peut améliorer considérablement la santé et prolonger vie active et autonomie. Pratiquer une activité physique, quelle qu’elle soit, est nécessaire même lorsque l’on atteint un âge avancé. Bouger permet de réduire l’invalidité et d’améliorer la qualité de vie des aînés. En outre, une activité physique régulière a un effet bénéfique sur les capacités fonctionnelles et cognitives !

Nous utilisons des cookies pour mesurer la performance de notre site. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus